Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Le 7 décembre 2013, Matteo Salvini remporte la primaire pour la direction du parti face à Umberto Bossi, avec 81,7 % des voix des adhérents[22] ; le congrès fédéral de la Ligue du Nord du 15 décembre valide son élection comme secrétaire fédéral du parti[23]. Alors que la Ligue refuse l’utilisation du Mécanisme européen de stabilité par l’Italie et vote contre l’hypothèse d’une mutualisation de la dette au Parlement européen, L'Opinion estime que Matteo Salvini « voit dans la crise [sanitaire] une fenêtre pour tenter de sortir l’Italie de l’euro »[98]. Il déclare ainsi demander les « pleins pouvoirs » aux Italiens, propos largement interprétés comme une référence au discours tenu en 1922 par Benito Mussolini, quelques jours après être devenu président du Conseil des ministres[64],[65],[66]. Il démissionne aussitôt après son élection, optant pour son mandat de député européen. Selon le journaliste Matteo Pucciarelli, il soutient un homme qui a tiré sur un cambrioleur[pourquoi ?] L'Opinion souligne cependant qu'au regard des sondages, « l’immigration, le cheval de bataille de La Ligue, reste un problème important pour la population italienne » et que « la politique anti-immigration de Salvini était plébiscitée »[69]. Ce changement contribue à la remontée de la Ligue du Nord dans les sondages, tandis que la chute de Silvio Berlusconi et la crise migratoire en Europe renforcent son écho dans l'opinion[1],[3],[26]. Au cours de son discours, ce dernier s'en prend à plusieurs reprises à Matteo Salvini, lui reprochant d'avoir « agi par intérêt personnel et politique, compromettant l’intérêt général »[63]. Avec l'explosion du nombre de migrants arrivant en Italie à partir de 2010, Matteo Salvini fait de la lutte contre l'immigration clandestine son principal combat, martelant le slogan « Prima gli Italiani » (« les Italiens d'abord »)[85]. Peu assidu, il n'obtient pas de diplôme[4]. Il rassemble plus de 70 000 personnes lors d'un meeting se tenant quelques jours plus tard dans la petite commune de Pontida, en Lombardie[71]. L'historien Nicolas Lebourg remarque que Matteo Salvini a laissé de côté la Padanie, espace imaginaire de référence du parti, « pour se concentrer sur une opposition franche à l'immigration, à l'islam, à l'Union européenne, aux Roms et aux réfugiés qui débarquent dans le Mezzogiorno depuis 2007 »[88]. vor 11 Monaten - Blick. La Ligue du Nord enchaîne alors les échecs électoraux, affaiblie par les scandales financiers impliquant son fondateur et chef historique, Umberto Bossi[3]. Ainsi, à partir de décembre 2017, le parti retire le terme « Nord » de ses affiches et se présente comme « La Ligue »[25]. Neue Regierung: Italien ohne Salvini. Il continue de réclamer la tenue de nouvelles élections générales, notamment en manifestant aux côtés de son alliée la présidente de Frères d'Italie (FdI), Giorgia Meloni, sur la place Montecitorio, le jour de l'investiture du nouveau gouvernement[70]. Après avoir démissionné en 2006 et avoir siégé à la Chambre des députés pendant un an, il retrouve son mandat européen en 2009[5]. Italien: Salvini will Italiens neue Regierung mit Referenden ausbremsen. À la fin de l’année 2018, alors que la Commission européenne justifie l'ouverture d'une procédure de sanction à l'égard de l'Italie par le non-respect des critères européens en matière de réduction de la dette publique (elle réclame au pays quatre milliards d’euros d’économies en plus de 7,5 milliards déjà consentis), Matteo Salvini déclare que le gouvernement Conte « ne retourne pas en arrière » sur le budget prévu pour 2019 tout en jugeant envisageable un accord avec les autorités européennes[42],[43],[44]. Matteo Salvini entreprend un changement de stratégie. Des Italiens chantent "Bella Ciao" face au ministre de l'Intérieur Matteo Salvini. Malgré ces manifestations, les sondages montrent fin décembre 2019 qu'il continue d'engranger des opinions favorables[82]. Très présent dans les médias locaux, il devient également le directeur de Radio Padania Libera[14]. Ses parents sont milanais : son père est dirigeant d'entreprise et sa mère, femme au foyer[2]. Il soutient Donald Trump pour l'élection présidentielle américaine de 2020[106]. Il dispose également, à la même date, de 1,4 million de fans sur Instagram et 1,1 million sur Twitter[112]. En juin 2018, à peine nommé ministre de l'Intérieur, il refuse l'entrée dans les ports italiens de l'Aquarius, qui transporte des migrants venus de Libye[37]. Proche depuis 2014 d'Armando Siri, fondateur en 2010 d'un parti confidentiel (Partito Italia Nuova) qui devient son conseiller économique, il adhère à sa proposition d'un impôt à taux unique (flat tax) à 15 %, en fait un pilier de son programme et obtient son intégration dans le programme de sa coalition aux élections générales italiennes de 2018, alors que Silvio Berlusconi privilégiait un taux de 23 %[99]. Député européen à partir de 2004, il devient en 2013 secrétaire fédéral de la Ligue du Nord (LN), dont il abandonne le régionalisme au profit d'une ligne davantage souverainiste, populiste et identitaire. Il se prononce pour la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël et l'interdiction du mouvement Boycott, désinvestissement et sanctions, qui promeut le boycott des produits israéliens. Das kündigte Lega-Chef Matteo Salvini am Sonntag vor Tausenden Anhängern in der norditalienischen...weiterlesen » Finalement, en guise de concessions, le Gouvernement italien reporte de six mois la mise en place du revenu universel, proposé par le M5S, et l’abaissement de l’âge légal de départ à la retraite, défendu par la Ligue[45],[46]. La défaite de la Ligue lors des élections régionales de janvier 2020 en Émilie-Romagne, cœur historique de l’Italie communiste et industrielle, gouvernée par la gauche depuis 1945, est considérée comme un « premier revers pour Matteo Salvini », omniprésent pendant la campagne[75]. À la suite des élections générales de 2018, lors desquelles la Ligue obtient son meilleur score historique (17,4 %), il est élu sénateur et entre au gouvernement de Giuseppe Conte en tant que vice-président du Conseil des ministres et ministre de l'Intérieur. À l'université de Milan, il suit ensuite des études en science politique, en lettres puis en histoire[3]. Nun soll der komplette Senat über einen Termin für ein mögliches … Il estime également que l'Union européenne devrait se joindre aux sanctions imposées par les États-Unis à l’encontre de l'Iran[105]. franceinfo. Il est réélu avec 82,7 % des suffrages en 2017[24]. vor 9 Monaten - Stern. En vue des élections européennes de 2019, il cherche à nouer des alliances sur la question de l’immigration avec des dirigeants comme Viktor Orbán et Sebastian Kurz[27],[28],[29]. Il fait de l’abandon de l'euro un marqueur de son message politique, attirant au sein de la Ligue de nombreuses personnalités eurosceptiques[94]. vor 12 Monaten - FAZ. Il fait rétablir sur les registres d’état civil des enfants mineurs italiens les mentions « père » et « mère », qui avaient été supprimées en 2015 au profit de « parent 1 » et « parent 2 »[103]. Selon Christian Salmon, sa rhétorique « se résume à la fabrique quotidienne d’un clivage ami/ennemi », dans l'intention de « provoquer la réaction de ses adversaires politiques, qui contribuent gratuitement à élargir son audience et à rendre plus performante l’emprise du leader de la Ligue sur les réseaux sociaux »[112]. Salvinis Lasst-die-Tore-runter-Politik war bei Lichte besehen wenig erfolgreich. Il effectue ses études dans un collège catholique et obtient un baccalauréat littéraire en 1992. Supporteur de l'AC Milan, il n'hésite pas à donner régulièrement son avis sur l'actualité du club, que ce soit pour critiquer les décisions de l’entraîneur Gennaro Gattuso[11] ou pour se réjouir du départ du joueur Gonzalo Higuaín[12]. À partir de novembre 2019, le mouvement dit des « sardines » — parti d’un appel à manifester contre la Ligue à Bologne à l'initiative de Mattia Santori, chercheur dans le domaine de l’énergie — réunit plusieurs dizaines de milliers de personnes à travers une centaine de manifestations revendiquées dans le pays ainsi que des dizaines d'autres à l'étranger, autour de slogans antipopulistes et dénonçant les discours « de haine » de Matteo Salvini[79],[80],[81]. Avec son spin doctor Luca Morisi, il met au point et exploite un logiciel surnommé la Bestia, qui analyse les données et les flux d’informations des réseaux sociaux[112]. Il n’affiche toutefois pas de réelles convictions communistes[1]. Il devient secrétaire du parti en 2012[21]. 1:25. Matteo Salvini se marie en 2001 avec la journaliste Fabrizia Ieluzzi. Critique de la politique migratoire de l’Union européenne, il cherche à rapprocher l'Italie des gouvernements nationalistes et populistes du groupe de Visegrád ou de la Roumanie, et souhaite plus largement « recomposer la scène politique européenne pour contester le poids du PPE et des sociaux-démocrates » et « mettre les bases d'un axe nationaliste, clairement anti-Bruxelles, au nom du droit souverain »[48],[49]. Après avoir été député de la République de 2008 à 2009, Matteo Salvini est réélu à la Chambre des députés lors des élections générales de 2013, en Lombardie. Après avoir divorcé, il a deux autres enfants, Mirta et Luca, avec Giulia Martinelli[7]. Italien harrt weiter einer Lösung für die Regierungskrise. Il continue sa campagne en faveur d'un retour aux urnes et lance une pétition auprès des citoyens italiens[72] lors d'un meeting le 19 octobre 2019 rassemblant à Rome 200 000 militants de Forza Italia, Frères d'Italie et de la Ligue[73]. La Ligue dépose une motion de censure contre le gouvernement, puis la retire ; finalement, le Premier ministre Giuseppe Conte démissionne[67]. S’il s'est d'abord présenté comme « padaniste » jusqu'à soutenir l'équipe de France de football lors de la finale de la Coupe du monde de football de 2006[86], le politologue Jean-Yves Camus indique qu'avec son arrivée à la tête de la Ligue du Nord, l'agenda du parti « est devenu beaucoup plus national, souverainiste, anti-immigration, islamophobe, avec une récurrence très forte sur le thème de l’identité »[87]. À la suite des élections générales de 2018, lors desquelles la Ligue obtient son meilleur score historique (17,4 %), il est élu sénateur et entre au gouvernement de Giuseppe Conte en tant que vice-président du Conseil des mi… 1:08 . Selon le journaliste et écrivain Fabio Chiusi, spécialiste des politiques numériques, le succès de la communication de Matteo Salvini doit aussi à son passage récurrent dans les médias de masse alors que la Ligue du Nord n'était encore qu'un parti marginal[112]. Son action au Gouvernement permet à la Ligue de progresser de façon significative dans les sondages : dès l'été 2018, le parti dépasse les 30 % d'intentions de vote, devançant le Mouvement 5 étoiles, qui est contraint de s’aligner sur les positions anti-immigration de Salvini[53],[54],[55]. Vice-président du Conseil et ministre de l'Intérieur, Retour au Sénat et chef de l'opposition à Conte, « choisir de changer les choses de l'intérieur », « recomposer la scène politique européenne pour contester le poids du, « agi par intérêt personnel et politique, compromettant l’intérêt général », « ces messieurs qui disent toujours non et bloquent tout », « contre nature, piloté par les puissances internationales et fédéré par la haine de La Ligue », « sous-évaluation de la complexité des mécanismes d’une République parlementaire comme l’Italie », « où le jeu institutionnel reste fondamental dans l’exercice du pouvoir », « l’immigration, le cheval de bataille de La Ligue, reste un problème important pour la population italienne », « la politique anti-immigration de Salvini était plébiscitée », « entre deux attitudes inconciliables — le «, « le gouvernement profite à plein de l’ambiance d’union nationale créée par la crise, malgré ses hésitations et ses ambiguïtés », « sa transformation d’un parti sécessionniste en parti nationaliste dont le destin est lié à son leader », « est devenu beaucoup plus national, souverainiste, anti-immigration, islamophobe, avec une récurrence très forte sur le thème de l’identité », « pour se concentrer sur une opposition franche à l'immigration, à l'islam, à l'Union européenne, aux Roms et aux réfugiés qui débarquent dans le, « l’Italie hors de l’UE ne compterait plus », « voit dans la crise [sanitaire] une fenêtre pour tenter de sortir l’Italie de l’euro », « ce sera donc un impôt à taux unique imparfait sur le plan théorique, mais très proche de la proposition de la Ligue sur le plan pratique », « un élément mobilisateur pour l’électorat qu’il vise, notamment les classes moyennes déçues par le berlusconisme », « pour la Ligue, l’essentiel est la réforme fiscale : si elle peut la faire dans le cadre de l’euro, elle n’a pas besoin de réfléchir à une sortie de la monnaie unique », « se résume à la fabrique quotidienne d’un clivage ami/ennemi », « provoquer la réaction de ses adversaires politiques, qui contribuent gratuitement à élargir son audience et à rendre plus performante l’emprise du leader de la Ligue sur les réseaux sociaux », Liceo ginnasio statale Alessandro Manzoni, groupe Europe des nations et des libertés, liaison ferroviaire transalpine Lyon - Turin, finale de la Coupe du monde de football de 2006, élection présidentielle américaine de 2020, « Salvini est désormais le leader incontesté de la coalition des droites italiennes », https://www.istitutoixe.it/2020/01/28/intenzioni-di-voto-28-gennaio-2020/, Italie : pourquoi Matteo Salvini est populaire, Portail historique de la Chambre des députés, https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Matteo_Salvini&oldid=175907544, Personnalité politique italienne du XXIe siècle, Député européen du groupe Europe des nations et des libertés, Ministre de l'Intérieur de la République italienne, Page du modèle Article comportant une erreur, Article contenant un appel à traduction en italien, Catégorie Commons avec lien local identique sur Wikidata, Article de Wikipédia avec notice d'autorité, Page pointant vers des bases relatives à la vie publique, Portail:Politique en Italie/Articles liés, Portail:Époque contemporaine/Articles liés, Portail:Biographie/Articles liés/Politique, licence Creative Commons attribution, partage dans les mêmes conditions, comment citer les auteurs et mentionner la licence, 2012-2013 : secrétaire national de la Ligue lombarde.

.

Kleine Zeitung Oberkärnten, The Mandalorian Staffel 1 Dvd, Location Ulm Geburtstag, Zitat Abschied Kollege Jobwechsel, Kinderarzt Dr Fröhlich Drehort, Peter Alexander Enkel Marlene, Angel Wings Pflanze überwintern, Gemälde Online Verkaufen Erfahrungen, James Stewart Weihnachtsfilm, Dampfer Shops Liste, Grimms Märchen Original 1812,